Osservatorio Balcani e Caucaso

Violences domestiques au Kosovo : « ne pas déshonorer la famille »

| |

Chaque année, près de 1.000 cas de violences domestiques sont enregistrés par les services de police kosovars. Un chiffre élevé pour un pays de moins de deux millions d’habitants et qui est sûrement très inférieur à la réalité, les victimes n’osant, souvent, pas les dénoncer. Dans une société patriarcale, les femmes préfèrent se taire plutôt que trahir et déshonorer la famille. Le reportage de l’Osservatorio Balcani e Caucaso.

Près de 1.000 cas de violence domestique sont enregistrés par la police du Kosovo chaque année dans un pays qui n’atteint pas les deux millions d’habitants. Dans un cas sur cinq, les victimes sont des femmes et dans la moitié de ces cas de violence, les enfants sont aussi victimes. Les chiffres officiels ne dévoilent pas l’ensemble des informations sur ce phénomène. De plus, les victimes ne trouvent pas le courage de dénoncer la violence subie. Retrouvez notre dossier : Les violences faites aux femmes : un problème balkanique Le phénomène est plus répandu dans les zones rurales du pays, où le niveau d’instruction et les conditions économiques (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous