Covid-19 en Serbie : l’hôpital public de Voïvodine au bord de l’explosion

| |

Informer sur la gestion de la pandémie et les conditions de travail des soignants relève de l’exploit en Serbie. La journaliste du site indépendant nova.rs, Ana Lalić, en a fait les frais. Son reportage, que nous publions ici en français, lui a valu d’être interpellée par la police pour une garde-à-vue de 48h. Elle a été relâchée ce matin sous pression de l’opinion publique et des associations de défense de la liberté des médias.

Traduit par Milica Čubrilo-Filipović (article original) Un patient sur cinq touché par le coronavirus en Voïvodine fait partie du personnel médical, selon un communiqué officiel du Premier ministre de la province autonome serbe, Igor Mirović. Sept infirmières du service des maladies infectieuses sont à l’isolement, l’une d’elles souffrant de fièvre. Bien que le personnel médical soit le plus vulnérable, les interlocuteurs de Nova.rs ont observé que les médecins sont les plus exposés, non seulement à cause du contact avec les malades, mais aussi d’un manque d’équipements de protection de base et des conditions de travail chaotiques. « Samedi (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous