Kosovo : la présidente Vjosa Osmani victime d’attaques sexistes

| |

Pour les élections législatives anticipées du 14 février, Vjosa Osmani a décidé de faire liste commune avec le mouvement Vetëvendosje d’Albin Kurti. L’actuelle présidente par intérim du Kosovo a été exclue des rangs de la LDK et ses anciens camarades de parti multiplient les attaques. Quitte à verser dans l’insulte sexiste.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) En pleine campagne pour les législatives anticipées du 14 février, le ministre de l’Intérieur et vice-président de la Ligue démocratique du Kosovo (LDK) s’est permis des attaques sexistes contre son ancienne camarade de parti, Vjosa Osmani, présidente par intérim du Kosovo. Agim Veliu a dit qu’il ne savait pas que Vjosa Osmani « était tellement grande qu’il lui fallait une place aussi importante que celle de présidente (de la LDK) ». Vjosa Osmani avait demandé la démission de l’actuelle présidence de la LDK, qui l’a exclue en juin, pour pouvoir réintégrer le parti. Interrogé sur le ton (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous