Kosovo : les crimes de guerre, la Cour spéciale et le poids de la culpabilité collective

| |

Auditionnés ces dernières semaines par la nouvelle Cour spéciale, des anciens commandants de l’UÇK sont partis à La Haye comme des stars ou des champions sportifs... Ils sont pourtant accusés de terribles crimes contre l’humanité. Quand le Kosovo parviendra-t-il enfin à tourner cette page de son histoire ? Le cri de révolte du poète Arben Idrizi.

Par Arben Idrizi Ces derniers jours, nous avons été les spectateurs d’une étrange pièce de théâtre, qui pourrait être comique, si elle n’était pas répugnante. Le sujet de la pièce a, en effet, de quoi faire frémir, et l’on risque bien de revoir la pièce se jouer encore dans les prochains mois, avec de nouveaux acteurs dans les mêmes rôles. Certaines des personnalités les plus marquantes de l’histoire récente de notre pays se sont en effet présentées devant la nouvelle Cour spéciale de La Haye, qui doit juger les crimes de guerre commis au Kosovo entre janvier 1998 et décembre 2000. Or, ces personnalités se sont rendues à La Haye en grand appareil, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous