Kosovo : les Nations unies n’ont toujours pas indemnisé les Roms de Mitrovica

| |

C’est un scandale qui dure depuis 20 ans. En 1999, la Minuk avait installé 800 déplacés roms, ashkalis et égyptiens, dans des camps situés sur des zones lourdement contaminées à proximité des anciens sites de Trepça. Malgré les promesses de réparation de l’ONU, les dédommagements se font toujours attendre.

(Avec Balkan Insight) - La Mission des Nations unies au Kosovo (MINUK) a reconnu qu’à ce jour, aucun pays au monde n’avait contribué au fond mis en place en 2017 pour venir en aide aux déplacés roms, ashkalis et égyptiens empoisonnés dans les camps des Nations Unies au Kosovo. « Malgré des efforts de sensibilisation et des appels du secrétaire général à certains États membres et à des fondations privées, aucune contribution n’a été reçue à ce jour », a expliqué le MINUK dans une réponse écrite adressée à Balkan Insight. Selon l’organisation, le secrétariat des Nations Unies continue ses appels dans l’attente de réponses positives. Selon Human Rights Watch, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous