Union européenne : la nomination de Josep Borell inquiète le Kosovo

|

C’est un socialiste catalan anti-indépendantiste qui va prendre la tête de la diplomatie européenne. Le choix de Josep Borell comme Haut représentant aux Affaires extérieures suscite l’inquiétude au Kosovo, alors que le dialogue avec la Serbie est totalement dans l’impasse.

Par H.B. « Il n’y a pas lieu de paniquer. Ce n’est pas la première fois que des diplomates originaires de pays qui ne reconnaissent pas l’indépendance du Kosovo sont nommés à des postes importants », a lancé le Premier ministre Ramush Haradinaj, tentant de calmer les esprits après la nomination du socialiste « anti-indépendantiste » catalan Josep Borrell à la tête de la politique étrangère de l’Union européenne (UE). Partisan d’un compromis et du dialogue entre le Kosovo et Serbie, le diplomate espagnol est connu pour ces propos hostiles à la proclamation « unilatérale » d’indépendance du Kosovo. Il s’est également opposé à toute idée d’échange (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous