Kosovo : la « Coalition des commandants » tente de court-circuiter le Tribunal spécial

| |

Les premières inculpations du Tribunal spécial chargé de juger les crimes de guerre de l’UÇK, censées intervenir très prochainement, commenceraient-elles à faire peur à certains ? Vendredi 22 décembre, 43 députés sur les 120 que compte le Parlement du Kosovo ont tenté de révoquer la loi autorisant l’ouverture de cette nouvelle cour de justice à La Haye. Provoquant la colère des ambassades occidentales.

Par Hysni Bajraktari « Nous n’avons pas le quorum, nous n’aurons donc pas de séance exceptionnelle ce soir », a expliqué en fin de soirée le président du Parlement du Kosovo, Kadri Veseli. Une première tentative avait échoué deux heures plus tôt. Selon Kadri Veseli, les députés devraient être informés « dans les jours à venir » des futures démarches pour abolir la loi sur le Tribunal Spécial chargé de juger les crimes imputés à l’UÇK, loi adoptée par le Parlement du Kosovo en août 2015. Vendredi, en fin de journée et à la surprise générale, 43 députés de la majorité parlementaire de la « Coalition des commandants », dont six députés des minorités (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous