Kosovo : après les élections, l’incontournable dialogue avec Belgrade

| |

Vetëvendosje et la LDK devraient former le prochain gouvernement du Kosovo, et celui-ci aura une lourde tâche devant lui : reprendre le dialogue avec Belgrade. Les États-Unis font pression pour la conclusion rapide d’un accord, l’Union européenne semble hors-jeu, mais quelle sera la marge de manœuvre d’Albin Kurti ?

Par Hysni Bajraktari Au Kosovo, on est toujours à recompter les voix de quelque 500 bureaux de vote, mais cela ne devrait pas changer significativement le résultat final des législatives anticipées du 6 octobre. Des rencontres ont déjà commencé entre des groupes de travail de Vetëvendosje et de la Ligue démocratique du Kosovo (LDK) afin de former le nouveau gouvernement. Les perdants – le Parti démocratique du Kosovo (PDK) de Kadri Veseli et la coalition AAK-PSD de Ramush Haradinaj – ont reconnu leur défaite, excluant toute possibilité de faire partie du nouvel exécutif. Bref, tout semble se dérouler normalement pour préparer une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous