Kosovo : les élections anticipées et la patate chaude d’un accord avec Belgrade

| |

Quatre listes données au coude-à-coude par les sondages et des électeurs qui veulent en finir avec la corruption... Oui, mais une épée de Damoclès pend au-dessus du futur gouvernement : l’accord qu’il faudra négocier avec Belgrade sous l’œil « attentif » des Occidentaux. Tour d’horizon à un mois des législatives anticipées du 6 octobre.

Par Hysni Bajraktari Quatre listes devraient dominer les législatives anticipées du 6 octobre. La Ligue démocratique du Kosovo (LDK), le Parti démocratique du Kosovo (PDK), le mouvement Vetëvendosje ! et la coalition formée entre l’Alliance pour l’Avenir du Kosovo (AAK) de Ramush Haradinaj et le Parti Social-démocrate (PSD) sont donnés au coude à coude selon les derniers sondages. L’organisation du scrutin devrait coûter environ six millions d’euros au budget du pays. Le duel que tout le monde attendait, entre d’un côté la LDK et Vetëvendosje et de l’autre le PDK en coalition avec Nisma et l’AKR, n’aura donc pas lieu. Les négociations ont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous