Albin Kurti : pour un « principe de réciprocité » entre le Kosovo et la Serbie

| |

Toute nouvelle démarcation ethnique entre le Kosovo et la Serbie serait une idée « raciste ». Albin Kurti, qui devrait devenir Premier ministre du Kosovo, souhaite la tête du dialogue avec Belgrade, à la place du Président Hashim Thaçi. Il entend redéfinir les relations entre les deux pays sur un principe de « réciprocité ». Interview.

Traduit par Nikola Radić (article original) Radio Slobodna Evropa (RSE) : La communauté internationale attend du nouveau gouvernement qu’il reprenne dès que possible le dialogue avec la Serbie, mais Belgrade refuse ce dernier tant que les taxes à 100% sur les produits serbes ne seront pas levées. Les supprimerez-vous ? Albin Kurti (A.K.) : Nous souhaitons prioritairement développer le pays en nous concentrant sur l’emploi, notamment des jeunes et des femmes, mais aussi sur le système judiciaire, la lutte anti-corruption et contre le crime organisé, ainsi que sur le progrès social quelle que soit l’appartenance ethnique de nos citoyens. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous