Kosovo-Serbie : le « lac Trump » et les nouveaux cultes de la personnalité

| |

C’était une boutade de l’émissaire américain Richard Grenell, mais elle a (presque) fini par se concrétiser. Comme les dirigeants serbes et kosovars réunis à Washington ne parvenaient pas à s’entendre sur le nom du lac de Ujman/Gazivode, situé entre les deux pays, ce dernier avait proposé de le renommer « Lake Trump ». Une initiative aussitôt approuvée par les Serbes du Kosovo. Tour d’horizon des nouveaux cultes de la personnalité dans les Balkans.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Il y a quelques jours, sur le lac de Gazivode/Ujman, dans le nord du Kosovo, au niveau du pont de Brnjak, une inscription « Pont Trump » a fait son apparition à côté d’une pancarte en anglais où les Serbes du Kosovo remerciaient le président américain de leur avoir « apporté la paix ». Ainsi, l’idée de l’émissaire spécial du Président des États-Unis pour le dialogue entre le Kosovo et la Serbie, Richard Grenell, a été pratiquement mise en œuvre. Dans l’un des nombreux entretiens donné après la signature de l’accord à Washington, il avait en effet confié avoir proposé, en plaisantant, de renommer « lac Trump (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous