Le Kosovo divisé après l’accord avec la Serbie à la Maison blanche

| |

À Pristina, les réactions sont mitigées après la signature de l’accord sur la « normalisation économique » signé vendredi à la Maison blanche avec la Serbie. Les dirigeants de la coalition au pouvoir se réjouissent d’une avancée « historique » alors que les partis d’opposition ne cachent pas leurs réserves.

Par Belgzim Kamberi « Cet accord constitue un grand pas vers la pleine normalisation des relations entre le Kosovo et la Serbie, qui sera finalisé par la reconnaissance mutuelle entre les deux pays », s’est félicité le Premier ministre Avdullah Hoti. « Les nouvelles venues de la Maison Blanche sont toujours bonnes », a-t-il renchéri. Le Président Hashim Thaçi, qui n’était pas convié au rendez-vous à cause de son inculpation pour crimes de guerres, a été le premier à saluer l’accord sur les réseaux sociaux. « J’exprime ma très haute considération pour l’action du président des États-Unis d’Amérique, le Président Trump, qui a réussi aujourd’hui à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous