Dialogue Kosovo-Serbie : l’UE peut-elle reprendre la main ?

| |

Après la mise en accusation de Hashim Thaçi, la « cowboy diplomacy » de Donald Trump et Richard Grenell a du plomb dans l’aile. Mais l’UE peut-elle relancer un processus politique, alors que l’Allemagne prend la présidence du Conseil européen ? Entretien avec le diplomate autrichien Wolfgang Petritsch, fin connaisseur de la région.

Traduit et adapté par Chloé Billon (Article original) Wolfgang Petritsch a notamment été haut représentant international (OHR) pour la Bosnie-Herzégovine entre 1999 et 2002. Radio Slobodna Evropa (RSE) : La réunion qui devait se tenir à la Maison blanche entre les représentants serbes et kosovars a dû être annulée, conséquence de l’inculpation de Hashim Thaçi pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Selon certains médias internationaux, la Cour spéciale chargée de juger les crimes de guerre, basée à La Haye, tenterait d’empêcher un accord rapide entre Belgrade et Pristina qui rendrait le président kosovar intouchable. Qu’en pensez-vous (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous