Entre Kosovo et Serbie, l’heure de la « rectification » des frontières ?

| |

On ne parle plus que de cela. Hashim Thaçi et Aleksandar Vučić évoquent une « rectification » des frontières, comme base d’un « accord final » entre le Kosovo et la Serbie, mais pourquoi donc un tel accord serait-il brusquement devenu si urgent ?

Par Hysni Bajraktari « Une rectification des frontières ne sous-entend ni un partage ni un échange des territoires. J’ai proposé cette correction des frontières comme une option possible pour un accord de paix final, mais le partage ou l’échange des territoires restent des options inacceptables pour moi », a déclaré le Président Hashim Thaçi dans un entretien accordé à Kosovapress pour clarifier sa position. Ces derniers mois, les spéculations sur une partition du Kosovo ou des échanges de territoires se sont multipliées dans les médias, tant du côté serbe que kosovar. Or, c’est bien le nouveau terme utilisé simultanément par Aleksandar Vučić et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous