Kosovo : la crise « sur mesure » dont Thaçi et Vučić entendent bien tirer profit

| |

Qui va profiter de la nouvelle crise qui secoue le Kosovo ? Hashim Thaçi et Aleksandar Vučić ont en commun de souhaiter un nouveau cadre de « dialogue », impliquant les États-Unis et la Russie, mais quelles sont les cartes sur la table, qui a les atouts en main ? Les violences de Mitrovica avaient-elles pour but de pousser au regroupement territorial des Serbes, prélude à d’éventuels échanges territoriaux ? L’analyse de Veton Surroi.

Par Veton Surroi Les grenades assourdissantes ont été inventées il y a quarante ans pour équiper l’unité spéciale britannique des SAS. Leur utilisation est sensée ne pas endommager le corps des adversaires. Elles ont deux objectifs, entraîner la panique et la surdité temporaire grâce aux 170 décibels que provoque leur explosion, et aveugler l’adversaire pour au moins cinq secondes. Le principe de cette arme est de déstabiliser l’ennemi. Lors de l’arrestation de Marko Đurić, le directeur du Bureau serbe pour le Kosovo, le 26 mars à Mitrovica, la police du Kosovo a utilisé ce type de grenades, comme du reste toutes les polices du monde. Lors de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous