Serbie : Aleksandar Vučić, le Kosovo et la promesse d’un référendum

| |

Comment faire avaler la pilule d’un accord avec le Kosovo ? Aleksandar Vučić se déclare pour la poursuite du dialogue, tout en promettant un référendum. Les tabloïds proches du régime tirent à boulets rouges sur les Albanais et l’UE, tandis que le ministre Dačić fait du lobbying pour la « déreconnaissance » du Kosovo. Omer Karabeg décode la communication complexe du maître de la Serbie.

Propos recueillis par Omer Karabeg Jovan Komšić est sociologue à Novi Sad, et Boban Stojanović politologue à Belgrade. Omer Karabeg (O. K.) : Le Président Vučić a déclaré à plusieurs reprises que c’était au peuple serbe de prendre la décision finale sur le Kosovo. Il a également annoncé l’organisation d’un référendum « le moment venu ». En même temps, des poids lourds de la politique, les ministres Ivica Dačić et Aleksandar Vulin, affirment que les chances d’arriver à un accord sur le Kosovo sont nulles, tandis que les tabloïds à la botte du pouvoir colportent tous les jours des horreurs sur les Albanais et l’Union européenne. N’y a-t-il pas comme une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous