Justice en Roumanie : le mouvement anti-corruption reprend la rue

| |

Deux nouveaux décrets gouvernementaux relatifs aux lois sur la justice ont ranimé le mouvement anti-corruption. Des milliers de personnes ont manifesté dimanche dans toute la Roumanie et les magistrats se sont mis en grève.

Par Fl. Cass. Plusieurs milliers de Roumains ont manifesté dimanche 24 février devant le bâtiment du gouvernement à Bucarest, mais aussi à Cluj, Sibiu, Timișoara, Brașov et dans d’autres villes du pays, contre deux nouvelles ordonnances d’urgence passées la semaine dernière par le ministre de la Justice Tudorel Toader. Ils ont été rejoints par le parti d’opposition Union Sauvez la Roumanie et PLUS, le mouvement de l’ancien Premier ministre Dacian Cioloș. L’une des ordonnances d’urgence change les règles de nomination des procureurs en chef, l’autre confère plus de pouvoir à la toute nouvelle Section d’enquête sur les infractions pénales, créée (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous