Législatives au Kosovo : quand les enclaves serbes tentent de résister contre Belgrade

| |

À Štrpce, une commune à majorité serbe dans le sud du Kosovo, les rencontres entre électeurs et représentants de l’opposition ont lieu dans des endroits discrets. L’ambiance est lourde, car ceux qui osent s’élever contre la toute-puissante Srpska Lista dirigée par Belgrade sont aussitôt victimes de représailles. Alors, la nuit tombée, sur les hauteurs du village, la résistance s’organise pour se débarrasser du « monstre ». Reportage.

Par Milica Čubrilo Filipović « Ce n’est pas une campagne électorale conventionnelle, mais de la résistance », s’exclame Nenad Rašić, un économiste de 46 ans, tête de liste de la coalition serbe Sloboda (« Liberté »), qui s’oppose à la Srpska Lista (« Liste serbe ») téléguidée par Belgrade. Assise à ses côtés, Rada Trajković, présidente du Mouvement européen pour le Kosovo, est plus crue : « C’est une campagne de vampires. On rencontre les citoyens la nuit, dans des lieux obscurs à l’abri des regards, car ils craignent les représailles s’ils sont vus avec nous ». À quelques jours du scrutin législatif anticipé du 6 octobre, Nenad Rašić et Rada Trajković (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous