Incendies : la Grèce brûle, le gouvernement se félicite, l’opposition s’indigne

| |

L’île de Lesbos est en flammes, d’autres incendies ravagent la Crète, l’Evros et le Péloponnèse, mais les autorités soutiennent qu’assez de moyens seraient engagées. L’opposition rappelle que le gouvernement Mitsotakis a préféré recruter des policiers plutôt que des pompiers.

Par Marina Rafenberg À Lesbos, la station balnéaire de Vatera a été ravagée par les flammes ce week-end. Pendant trois jours consécutifs, des feux ont pris dans la région de l’Evros, à la frontière entre la Grèce et Turquie, riche en faune et en flore. Mercredi, un incendie de forêt au pied du Mont Penteli, aux portes d’Athènes, a contraint d’évacuer plusieurs centaines de personnes, avant d’être maîtrisé. « La bonne coordination n’est pas un hasard cette année », s’est néanmoins félicité le ministre de la Protection civile, Christos Stylianides : pour le moment, les pompiers ont chaque fois réussi à contenir les départs de feux. « Nous avons appris (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous