Grèce : après les incendies meurtriers, la solidarité s’organise et les critiques pleuvent

| |

Les terribles incendies qui ont ravagé la région balnéaire de Rafina, à l’est d’Athènes, dans la nuit de lundi à mardi ont fait au moins 88 morts. Depuis, l’aide s’organise, avec de nombreux bénévoles, et les dons affluent pour soutenir les sinistrés. Reportage.

Par Marina Rafenberg Pour le moment les indemnisations prévues par le gouvernement semblent toutefois assez minces : 10 000 euros pour la perte d’un proche, 5000 euros pour une maison détruite, et des exemptions fiscales. La maison de Giorgos a été complètement ravagée par les flammes. « Un ingénieur civil est passé mardi après-midi et m’a informé qu’elle n’était plus habitable. Elle doit être démolie…J’avais économisé pendant 30 ans pour me construire cette maison et le gouvernement me propose 5000 euros ? C’est ridicule », s’agace-t-il. Les forêts, les rivières, les bords de mer, les sites archéologiques ne sont pas des terrains constructibles. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous