Croatie : grève générale pour sauver les chantiers navals de Pula et Rijeka

| |

Salaires impayés depuis juillet et menaces de disparition des entreprises : les 4500 employés des chantiers navals de Pula et de Rijeka sont en grève depuis le 22 août. Avec eux, c’est toute une région qui se mobilise pour sauver l’industrie navale croate.

Par Jovana Papović Cela fait maintenant plus d’une semaine, depuis le 22 août, que les quelques 4500 travailleurs des chantiers navals Uljanik de Pula et 3. Maj de Rijeka sont en grève. Ils protestent contre la direction de l’entreprise, qui n’a pas versé les salaires depuis juillet, et ils dénoncent le gouvernement, tenu responsable de la catastrophique situation financière du groupe. « On demande que l’on nous verse nos salaires et c’est pour cela que nous sommes en grève ! Mais nous demandons aussi la démission des dirigeants d’Uljanik », expliquent les ouvriers. Le carnet de commandes vide ne présage en effet aucune entrée financière à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous