Grèce : lourdes condamnations pour les néo-nazis d’Aube dorée

|

La Cour pénale d’Athènes a condamné les principaux dirigeants du parti néo-nazi Aube dorée à de lourdes peines de prison ferme, coupables d’avoir été à la tête d’une « organisation criminelle ». Le meurtrier du rappeur antifasciste Pavlos Fyssas écope de la perpétuité.

Par la rédaction (Avec Agences) - La Cour pénale d’Athènes a suivi les réquisitions prononcées mardi par la procureure. Les sept principaux dirigeants d’Aube dorée ont été condamnés à 13 ans de prison ferme. Cela concerne notamment le fondateur et chef du parti, Nikos Michaloliakos, négationniste et fervent admirateur du national-socialisme, ainsi que l’eurodéputé Ioannis Lagos, aujourd’hui indépendant. Son immunité parlementaire devra être levée par le parlement européen, à la demande de la Grèce, une fois qu’un mandat d’arrêt aura été émis. Les deux hommes ont aussi écopé d’une peine d’un an et d’un an et demi de prison pour port d’arme illégal. Seul (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous