Grèce : profanation antisémite à Athènes, alors que le procès d’Aube dorée touche à sa fin

| |

Après plus de cinq ans de procédure, 350 témoignages et la comparution de près de 70 accusés, le procès du parti néonazi Aube dorée touche à sa fin, avec un verdict prévu mercredi 7 octobre. Mais la profanation du cimetière juif d’Athènes, lundi, rappelle que l’antisémitisme demeure vivace en Grèce.

Par Marina Rafenberg À moins de 48 heures du verdict tant attendu contre le parti néo-nazi Aube dorée, dont le procès a duré plus de cinq ans, le mur d’entrée du cimetière juif d’Athènes a été recouvert lundi après-midi de tags écrit en allemand « Dehors les juifs » et d’un méandre grec, symbole d’Aube dorée, ressemblant à une swastika hitlérienne. Le Conseil israélite grec a immédiatement dénoncé « des slogans que les nazis ont utilisé il y a 80 ans pour exterminer des millions de Juifs, parmi lesquels 60 000 Juifs grecs ». « Nous n’allons pas avoir peur. Aucune tolérance face au nazisme », ajoute le communiqué. « Le nazisme, l’antisémitisme et leurs (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous