Grèce : le mouvement néo-nazi Aube dorée est bien une « organisation criminelle »

| |

Au terme de cinq ans de procès, la justice grecque a finalement considéré que le mouvement néo-nazi Aube dorée était bien une « organisation criminelle », un verdict salué par des milliers de manifestants devant le tribunal. « La démocratie a gagné aujourd’hui », s’est de son côté félicité le Premier ministre Kyriákos Mitsotákis.

Par Fabien Perrier Mise à jour - 13 octobre 2020 : Une peine de 13 ans de prison a été requise pour sept dirigeants d’Aube dorée, reconnus coupables la semaine dernière de « direction d’organisation criminelle », dont le chef historique du mouvement néo-nazi, Nikos Michaloliakos, négationniste et admirateur du national-socialisme, et l’eurodéputé Ioannis Lagos. Cette proposition doit maintenant être débattue par un panel de trois juges, qui annonceront leur décision d’ici jeudi. La veille, la Cour pénale d’Athènes avait rejeté toutes les circonstances atténuantes susceptibles d’alléger les peines encourues par les dirigeants du parti néonazi. Le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous