Explosions en Transnistrie : qui veut entraîner la Moldavie dans la guerre ?

| |

Plusieurs explosions ont eu lieu en Transnistrie lundi soir et mardi matin. Le régime séparatiste pro-russe de Tiraspol accuse l’Ukraine. Kiev parle de son côté d’actions de déstabilisation ourdies par les services russes. À Chișinău, on s’inquiète : la présidente Maia Sandu a convoqué le conseil de sécurité nationale. Décryptage.

Par Florentin Cassonnet Sur les photos qui ont été publiées après l’explosion du ministère à Tiraspol, on peut voir un lance-roquette abandonné au sol. Il s’agirait d’un RPG 27 Tavolga, une arme utilisée par l’armée russe ainsi que celles de Jordanie, du Gabon et de Transnistrie. Pour le gouvernement moldave, le but de ces attaques est de créer des « prétexte pour tendre la situation sécuritaire » dans la région séparatiste de Transnistrie, qui échappe à son contrôle. « Notre analyse est qu’il existe des tensions entre différentes factions à l’intérieur de la Transnistrie. Selon les informations dont nous disposons, ces actes d’escalade proviennent (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous