Croatie : quand les maisons de retraite deviennent des mouroirs

| |

L’épidémie de covid-19 est venue rappeler la vulnérabilité des personnes âgées, toujours plus nombreuses en Croatie. Depuis plus de deux décennies, l’État délègue leur prise en charge au secteur privé, sans s’assurer de moyens de contrôle adaptés. Or, pour faire des économies, les maisons de retraites n’hésitent pas à rogner sur la qualité.

Traduit et adapté par Chloé Billon (article original) Le nombre important de contaminations au coronavirus dans les maisons de retraite et deux incendies mortels ont remis au centre du débat public la question de la prise en charge des personnes âgées et dépendantes en Croatie. Alors que les deux pensions qui ont brûlé ne respectaient pas les règlements ni ne répondaient aux normes de sécurité, ces tragédies révèlent les failles massives dans le fonctionnement de ces établissements trop peu contrôlés. Selon les estimations, une personne sur cinq en Croatie est aujourd’hui âgée de plus de 65 ans, un chiffre en constante hausse depuis des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous