Prise en charge des seniors en Croatie : la détresse des aidantes

| |

En Croatie, seuls 2% des seniors sont en maison de retraite ou en maison médicalisée, faisant porter la charge du soin aux personnes âgées et dépendantes sur les proches. Un travail informel quasi-exclusivement rempli par des femmes et qui est alourdi par le désengagement des autorités.

Traduit par Chloé Billon (article original) À Zagreb, la charge du soin des personnes âgées et dépendantes repose principalement sur des aidantes informelles, à savoir des membres de la famille, non rémunérés, des femmes à plus de 80%. C’est l’un des enseignements d’une étude récemment publiée par Ana Štambuk, Slivija Rusac et Lea Skokandić pour le Centre d’étude du travail social de la Faculté de droit de Zagreb, qui fournit des données jusqu’alors inconnues sur le soin des personnes âgées. Cette étude révèle deux problèmes fondamentaux et intrinsèquement liés : l’inégalité de genre devant la prise en charge de ces soins et le manque de soutien (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous