Croatie : le coronavirus aura-t-il raison de la capitale européenne de la culture à Rijeka ?

| |

Ce devait être l’année de la « renaissance » pour Rijeka, capitale européenne de la culture 2020. Las, avec le coronavirus, expositions et événements sont annulés un à un. La ministre croate de la Culture annonce déjà qu’elle ne paiera pas les factures et qu’un report en 2021 n’est pas envisageable. Chronique d’un gâchis.

Traduit par Jad (article original) « Il est clair que nous ne pourrons pas organiser une grande partie du programme et, dans ces circonstances, ni la commune, ni l’État ne seront en mesure d’honorer les engagements financiers qui ont été pris. » Ces paroles de la ministre croate de la Culture Nina Obuljen Koržinek, interrogée par le quotidien Novi List, sont venues couvrir d’un voile noir l’ambitieux programme de Rijeka2020, qui partage cette année le titre de capitale européenne de la culture avec Galway (Irlande). L’épidémie de covid-19, avec les très lourdes conséquences économiques du confinement, mais aussi la facture du tremblement de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous