Croatie : le conseil municipal de Zagreb débaptise la place Tito

|

L’extrême droite a réussi son coup de force : dans la nuit de jeudi à vendredi, le conseil municipal de Zagreb a débaptisé la place Tito. C’était le prix du ralliement des partisans de Zlatko Hasanbegović à l’inamovible maire de la capitale croate, Milan Bandić. La décision suscite une vague de protestations.

Par la rédaction (Avec Balkan Insight et Index.hr) — Jeudi soir, peu après minuit, le Conseil municipal de Zagreb a voté par 29 voix contre 20 le changement de nom de la place Tito, sous l’influence des courants d’extrême droite qui se battent pour effacer l’héritage communiste de la Croatie. « La Place Tito est entrée dans l’histoire et j’espère qu’elle y restera », a expliqué Andrija Mikulić, le président du conseil municipal, après le vote. À la recherche d’alliés après les élections municipales de mai dernier, le maire Milan Bandić avait obtenu le soutenu du nouveau parti d’extrême-droite fondé par l’historien révisionniste et ancien ministre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous