Croatie : l’Église catholique, le pape et la « politique politicienne »

| |

Rien ne va plus entre l’Église catholique de Croatie et le pape François, qui freine la canonisation du contesté cardinal Stepinac. Le clergé accuse le pape de faire de la « politique politicienne », alors même que ses membres font pression sur les autorités de Zagreb pour maintenir un concordat très politique et qu’ils empêchent l’accès aux parvis des Églises aux syndicats qui veulent défendre le droit à la retraite.

Traduit par Chloé Billon Le confit larvé, qui couve depuis des années entre l’Église catholique romaine en Croatie et les autorités du Vatican, ne cesse de s’envenimer. C’est désormais le dossier contesté de la canonisation d’Alojzije Stepinac (1898-1960) qui remet le feu aux poudres. Interrogé par des journalistes dans l’avion qui le ramenait de Skopje, le 7 mai dernier, le Pape François a confirmé qu’il allait consulter à ce sujet le patriarche Irinej, le chef de l’Église orthodoxe serbe. Depuis, toute une partie du clergé croate et des intellectuels catholiques ne cessent de se lamenter, révoltés par le tournant inattendu pris par un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous