Bulgarie : l’extrême-droite instrumentalise les tensions anti-roms dans les Rhodopes

| |

Tout a commencé par une sortie en canoë qui a mal tourné à Assenovgrad, dans les Rhodopes. La bagarre entre gamins a vite pris une ampleur politique nationale. Surfant sur la polémique, le gouvernement envisage la destruction des « constructions illégales », qui forment l’essentiel des 200 ghettos roms du pays.

Par Tatiana Vaksberg L’incident initial s’est produit à Assenovgrad, la plus grande ville des Rhodopes, où vit une importante communauté rom. Selon la police, le 26 juin dernier, un groupe de jeunes sportifs du club de canoë faisait son tour habituel lorsque des rameurs sont tombés à l’eau. Aussitôt soumis aux moqueries d’un groupe d’adolescents roms qui se trouvaient sur la plage, les kayakistes ont répondu par des insultes, recevant en retour des jets de pierres. Un affrontement violent s’en est suivi, des parents venant au secours des jeunes Roms. Bilan : sept blessés parmi les Bulgares, un chez les Roms. Neuf personnes ont été (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous