Bosnie-Herzégovine : « les autorités essaient d’étouffer la mort de David et Dženan »

| |

Davor Dragičević et Muriz Memić ne croient pas la version officielle de la mort accidentelle de leurs fils David et Dženan. Tous deux sont persuadés qu’il s’agit d’assassinats politiques et se battent pour faire éclater la vérité. À Banja Luka et à Sarajevo, leurs combats mobilisent de plus en plus de citoyens dans la rue et sur les réseaux sociaux, faisant trembler le pouvoir. Entretien croisé de deux hommes en colère contre un système gangréné par la corruption.

Propos recueillis par Omer Karabeg. O.K. : Pensez-vous que la vérité sur la mort de David et Dženan finira par éclater ? D.D. : Ce genre de mouvement est indispensable si nous voulons continuer à vivre dans ce pays car les gens n’ont plus de droits, il n’y a plus ni ordre, ni loi, les dirigeants font ce qu’ils veulent, ils se sont créé un État privé. M.M. : La vérité va bien finir par éclater au grand jour. En tout cas, nous n’abandonnerons pas. En deux ans, j’ai rêvé une fois de Dženan. Il m’a demandé en rêve : « Balaie la cour et les courtisans ». Je m’y emploie chaque jour, je suis aidé par des gens bien de tous horizons et nous espérons qu’un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous