Bosnie-Herzégovine : le braconnage fait des ravages en toute impunité

| |

L’ours Maglić a été abattu par des braconniers dans la région de Gacko au mois de juin, suscitant un tollé national. En Bosnie-Herzégovine, les ours sont théoriquement une espèce protégée, mais il n’existe pas de règlementation commune aux deux entités du pays.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Avant de se retrouver dans le viseur des braconniers, l’ours Maglić, âgé de cinq ans, a traversé toute la Zelengora en un peu plus d’un mois et visité tous les lacs de ce massif montagneux situé dans l’entité serbe de Bosnie-Herzégovine. Le trajet de cet ours brun devenu l’emblème de la faune sauvage du pays a été tracé grâce à un collier télémétrique qu’il portait autour du cou. Son périple s’est terminé sur un terrain de chasse près de Gacko, dans la région de Foča, où il a été illégalement abattu. « L’équipe d’intervention qui avait placé le collier a remarqué que l’ours ne bougeait plus. Nous (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous