Coronavirus : l’Italie exporte des déchets médicaux en Bosnie-Herzégovine

| |

Début juillet, des milliers de tonnes de déchets en provenance des hôpitaux du nord de l’Italie ont été illégalement importés à Drvar afin d’y être traités. Or, il n’existe aucune usine de recyclage dans cette petite ville du nord-ouest de la Bosnie-Herzégovine. Les habitants sont inquiets pour leur santé.

En pleine pandémie, des milliers de tonnes de déchets médicaux ont été importés d’Italie dans la petite ville de Drvar, à l’ouest de la Bosnie-Herzégovine, qui servit de quartier général aux Partisans de Tito pendant la Seconde Guerre mondiale. Les autorités cantonales et fédérales ont délivré tous les permis nécessaires à une entreprise locale récemment créée, Krom reciklaža, qui a importé ces déchets afin de les traiter dans le village proche de Pasjak, bien qu’il n’y existe aucune usine de recyclage. Les déchets ont été entreposés début juillet dans une zone industrielle désaffectée. Ce sont des riverains qui ont tiré la sonnette d’alarme. Les ordures viennent (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous