Après la résolution sur le génocide de Srebrenica, la Serbie et la RS montent au créneau

| |

À Belgrade comme dans l’entité serbe de Bosnie, on ne cache pas sa colère après la création par l’Onu d’une Journée internationale de réflexion et de commémoration du génocide de 1995 à Srebrenica. La Republika Srpska va même demander sa « séparation pacifique » de la Bosnie-Herzégovine.

Par Marion Roussey

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous