L’Albanie, nouvel eldorado des Italiens ?

| |

Pendant longtemps, les migrations trans-adriatiques entre Tirana et Rome n’allaient que dans un seul sens, d’est en ouest. Aujourd’hui, le balancier semble se rééquilibrer. Patrons, retraités et étudiants italiens partent tenter leur chance en Albanie. Reportage.

Par Marco Carlone & Simone Benazzo « 19 000 Italiens vivent et travaillent en Albanie », lançait fièrement Erion Veliaj, alors ministre des Affaires sociales lors d’une visite à Rome, en 2014. Des chiffres repris en boucle par tous les médias italiens, qui, depuis, évoquent sans relâche l’inversion du flux migratoire trans-adriatique. Après la chute du régime communiste en 1991, de nombreux Albanais ont en effet quitté leur pays pour tenter leur chance dans la Botte. Les images des boat people sont toujours dans les mémoires. En 2016, l’Italie restait d’ailleurs le premier pays d’émigration pour les Albanais, avec une diaspora de près (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous