Albanie : accablant rapport de l’OSCE-ODIHR sur les élections du 30 juin

|

Un recul démocratique, des pressions systématiques sur les électeurs, pas d’opposition dans la moitié des communes... La mission d’observation de l’OSCE-ODIHR vient de publier un rapport accablant sur les élections locales du 30 juin. Des critiques balayées par le Premier ministre Edi Rama, qui parle d’« une tempête dans un verre d’eau ».

Par Katerina Sula L’OSCE-ODIRH a publié, jeudi 5 septembre, son rapport final sur les élections locales du 30 juin dernier en Albanie. Celui-ci met en doute la légitimité du scrutin et ne considère pas qu’il était démocratique ni qu’il répondait aux normes internationales. Il note ainsi une dégradation extrêmement inquiétante de la pratique électorale et démocratique en Albanie. Dans 31 municipalités sur 61, la liste du parti au pouvoir se présentait sans opposition, tandis que l’ensemble du processus électoral a été marqué par de nombreuses irrégularités, systématiquement en faveur du pouvoir. « Les citoyens, en particulier ceux employés dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous