Municipales en Albanie : l’OSCE dénonce le manque de démocratie

| |

À dix jours des élections municipales prévues pour le 30 juin, la situation reste des plus confuse en Albanie. Face au boycott annoncé de l’opposition, le chef de l’État Ilir Meta a annulé le scrutin, une décision que conteste vigoureusement la majorité socialiste du Premier ministre Edi Rama. C’est dans ce climat très tendu que l’OSCE a publié son rapport intermédiaire.

L’OSCE-ODIHR vient de publier son rapport sur les élections municipales prévues le 30 juin en Albanie. Le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’Homme s’inquiète de l’absence d’opposition dans 61 municipalités et note que « le code électoral ne prévoit aucune réglementation spécifique pour des élections sans opposition ». « De nombreuses recommandations précédentes de l’ODIHR n’ont toujours pas été respectées, notamment celles concernant l’impartialité des commissions électorales, la transparence des financements des campagnes électorales, la dépénalisation de la diffamation et le mécanisme de règlement des litiges électoraux », poursuit le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous