1918-1921 : quand la révolution sociale était aux portes de la Croatie

| |

Durant trois ans, les grèves ouvrières se sont multipliées, tandis que des comités de déserteurs tenaient des régions entières de Dalmatie et de Slavonie. Vite interdit, le Parti communiste avait pourtant triomphé aux élections municipales de 1920. L’historien Igor Livada revient sur un pan d’histoire largement tombé dans l’oubli.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Igor Livada a publié Le Mouvement révolutionnaire dans les pays yougoslaves 1917-1921. Il est membre de la Base pour l’initiative et la démocratisation ouvrières (BRID) et coordinateur des Archives des luttes ouvrières en Croatie après 1990. Novosti (N.) : Lors des célébrations du centenaire de la Yougoslavie, en 2018, l’histoire de la construction étatique a été mise au premier plan, ainsi que les histoires nationales, souvent du point de vue d’une seule nation... Vous, vous intéressez au « chaînon manquant » que représente l’histoire sociale. Igor Livada (I.L.) : Je trouvais (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous