BIRN

Voïvodine : les minorités, une espèce en voie d’extinction

| |

La Voïvodine, région septentrionale de la Serbie, a longtemps été fière d’abriter pas moins de 28 communautés. Mais aujourd’hui, ce n’est vraiment plus pareil. Les Serbes représentent près de 70% des habitants, contre à peine un tiers dans les années 1930. Toutes les minorités voit leur nombre chuter, et le processus semble irréversible. Si rien ne change, 90% de la population sera serbe à la fin du XXIe siècle. En cause : le vieillissement, l’émigration et les mariages mixtes.

Par Tim Judah [1] Soufflant et pantelant, poussant des cris en roumain, six hommes tournoient autour de trois tables de ping pong. D’autres hommes, grisonnants, le crâne dégarni, les observent attentivement. Aucune femme en vue. Peut-être préparent-elles la suite des festivités où une grande quantité d’alcool sera consommée. Ce sera un jour heureux pour la communauté roumaine de Serbie, une minorité de Voïvodine sur le point de disparaître. La Voïvodine est la province septentrionale de la Serbie. « Jusqu’alors, nous étions fiers de nos 28 nationalités », déclare Branislav Ðurđev, démographe à l’université de Novi Sad, « mais les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous