Danas

Le statut de la Voïvodine et la régionalisation de la Serbie

| |

Le nouveau statut d’autonomie de la Voïvodine a été adopté par le Parlement de la province, mais le processus est bloqué depuis six mois devant le Parlement national de Serbie. Le Parti démocratique (DS) du Président Tadić, majoritaire dans ces deux assemblées, joue-t-il un double jeu ? Boris Tadić estime que l’adoption du nouveau statut de la Voïvodine doit s’inscrire dans le cadre d’une régionalisation globale de la Serbie, qui suppose elle-même une (difficile) révision de la Constitution adoptée en 2006...

Par S. Čongradin et Z. Radovanović « Les raisons invoquées par le Président Boris Tadić pour expliquer le report de l’adoption du statut et de la loi sur les compétences de la Voïvodine ne sont ni suffisantes ni raisonnables », estime Goran Ješić, cadre du Parti démocratique (DS) et maire de la commune d’Inđija, en Voïvodine. Il souligne que rien ne peut justifier la non-adoption du statut de la province. Pour lui, les retards relèvent de la démagogie. Comme l’a récemment déclaré Balint Pastor, président du groupe des minorités au Parlement de Serbie et dirigeant de l’Alliance des Hongrois de Voïvodine (SVM), Boris Tadić a déclaré lors d’un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous