Osservatorio Balcani e Caucaso

Turquie : partenariat nucléaire explosif avec la Russie

| |

La Turquie a confié à La Russie le soin de construire sa première centrale nucléaire. Ankara présente ce projet comme un signe du développement industriel du pays et le moyen de produire une énergie « propre ». Pourtant, l’accord de partenariat fait grincer de nombreuses dents : clauses de l’accord plus que discutables et dépendance énergétique déjà très forte à l’égard du au voisin russe encore accrue. Sans compter le refus des citoyens, hostiles à l’option nucléaire.

Par Fazıla Mat Une nouvelle fois, la Turquie a fait le choix de se doter de l’énergie nucléaire qui devrait, selon le projet du ministre de l’Énergie Taner Yıldız, couvrir 10% des besoins du pays en électricité d’ici 2020. Pour ce faire, la construction d’au moins deux centrales est prévue d’ici 2023. Approuvé par le président Medvedev le 29 novembre dernier, l’accord de construction signé avec la Russie en mai 2010 d’une centrale nucléaire à Akkuyu, sur la côte méditerranéenne du pays, a récemment reçu l’assentiment des institutions turques. À l’inverse, le projet de collaboration avec la Corée du Sud pour la construction d’une centrale à Sinop, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous