Traite des mineurs roumains en migration : réalités et processus

Depuis la chute du communisme, la question des mineurs roumains en migration alimente rumeurs et exagérations. Le fait est que la « transition » a entraîné des phénomènes massifs de déscolarisation et une perte des repères sociaux et familiaux. Le sociologue Olivier Peyroux essaie de faire le point sur la question, évitant les racourcis et les amalgames qui ne contribuent pas à une bonne compréhension du problème.

Par Olivier Peyroux [1] Cet article a pour objet l’analyse et la compréhension des mécanismes conduisant à l’exploitation des mineurs roumains migrants. Pour mener à bien notre recherche nous avons eu recours à : des observations et des entretiens avec les jeunes, leur famille et les organisations chargées de leur protection dans le pays d’origine et les pays de destination, des travaux scientifiques, des articles de presse et autres documents informatifs. Le thème choisi pouvant inciter au jugement de valeur, deux écueils sont à éviter : la stigmatisation de l’ensemble des migrants roumains et une lecture culturaliste des Roumains et des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous