B92

TPIY : Mladić court toujours, mais la Serbie veut avancer

| |

En février 2010, les carnets de guerre de Ratko Mladić avaient été remis au TPIY pour servir de preuve dans six procès en cours. On y apprend que Ratko Mladić faisait confiance aux diseurs de bonne aventure et autres charlatans, mais surtout que le gouvernement de Serbie était largement impliqué dans les guerres de Croatie et de Bosnie.

" /> Dejan Anastasijević, le journaliste qui a pu lire ce journal affirme que la Serbie était impliquée plus lourdement dans ces conflits qu’elle veut bien l’admettre. Au moment du massacre de Srebrenica, Ratko Mladić mentionne une conversation avec Jovica Stanisić, alors chef de la Sécurité d’État et une rencontre avec le chef d’état-major de l’époque le Général Momčilo Perišić. Si l’on se réfère au contenu de ce journal de guerre, on peut en conclure selon lui que « tous ceux qui ont survécu aux années 1990 ont eu beaucoup de chance ». « Selon les discussions entre les dirigeants politiques et militaires de l’époque, on découvre que ces gens ne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous