Ratko Mladić : un verdict pour l’histoire, clap de fin pour le TPIY

Le tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie a prononcé la perpétuité mercredi 22 novembre. Reconnu coupable de génocide à Srebrenica, l’ancien chef militaire des Serbie de Bosnie a donc été condamné à la peine maximale, celle qu’attendaient les victimes. Les juges ont donc suivi le réquisitoire, qui estimait en décembre 2016 que « toute autre peine » serait « un affront ». Ratko Mladić avait été arrêté le 26 mai 2011 dans une bourgade de Voïvodine, à 70 km au nord de la capitale serbe. Il avait été inculpé par le TPIY dès 1995 pour génocide, complicité dans le génocide, crimes contre l’humanité et violations des lois et coutumes de la guerre. Son procès avait ouvert le 16 mai 2012.