IWPR

TPI : la « responsabilité de commandement » remise en question

| |

La mort de Milosevic ouvre de nombreux débats au sein des instances juridiques internationales. Ainsi, est-il légitime d’inculper et de condamner des responsables politiques et militaires pour les crimes commis par leurs subordonnés ? Retour sur une question récurrente.

Par Helen Warrell Deux semaines après la mort de l’ancien Président de Yougoslavie, Slobodan Milosevic, le Tribunal de La Haye continue d’essuyer une pluie de critiques de divers analystes et observateurs. Des questions surgissent concernant le choix des procureurs d’accorder autant d’importance au concept de responsabilité de commandement - autrement dit lorsqu’une personne en position d’autorité est tenue responsable des actes commis par ceux qui relèvent de sa chaîne de commandement. Milosevic a été accusé d’une série de crimes (persécutions, meurtres, viols) ayant eu lieu dans trois pays différents, lesquels auraient été commis par certains de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous