IWPR

TPI : la justice attend Milan Lukic pour les crimes commis à Visegrad

| |

L’arrestation de Milan Lukic en Argentine met fin à des années de spéculation sur son départ volontaire pour La Haye et pourrait aussi apporter des informations vitales sur le réseau de soutien à Radovan Karadzic. L’ancien chef des sanguinaires milices de Visegrad, en Bosnie orientale, était notamment lié aux réseaux de trafic de drogue qui financent la cavale de Karadzic.

Par Nerma Jelacic Milan Lukic, qui dirigeait les unités paramilitaires en Bosnie orientale et en particulier dans la ville de Visegrad, a été inculpé par le tribunal de La Haye en 1998. Son arrestation en Argentine est le résultat des efforts conjoints de la police locale et d’Interpol. Selon la presse argentine, Milan Lukic était arrivé à Buenos Aires, il y a deux semaines, avec un faux passeport et une forte somme d’argent qu’il a utilisé pour louer un appartement. Le propriétaire à qui il avait versé en liquide trois mois d’avance sur le prix du loyer a déclaré qu’il ignorait que ce nouveau locataire était serbe. Milan Lukic a été arrêté alors (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous