Mladina

Slovénie : le Parlement adopte une loi réglant le statut des Effacés

| |

Depuis l’indépendance du pays le 25 juin 1991, toutes les personnes originaires des États issus de l’ancienne Yougoslavie qui vivaient sur le territoire slovène sans avoir demandé la nationalité n’apparaissaient plus sur les registres de l’état-civil. Le 9 mars, le Parlement slovène a approuvé un amendement permettant leur régularisation et d’obtenir une carte de résident permanent. L’opposition entend faire annuler ce vote, comme en 2004.

Le 9 mars, l’Assemblée nationale a approuvé par 48 voix contre 30 l’amendement de la loi relative au règlement du statut des « Effacés », ces personnes originaires des États issus de l’ancienne Yougoslavie, qui tout en vivant sur le territoire slovène avant l’indépendance, n’avaient pas demandé la nationalité slovène à la date du 25 juin 1991 et s’étaient vues en conséquence privées des droits civiques. L’État devrait enfin, après 18 ans de procédures et combats judiciaires, régler définitivement le statut de l’ensemble des Effacés. Les propositions des partis de l’opposition, sur un durcissement des critères d’attribution du statut de résident permanent, ont été (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous