Mladina

Slovénie : portrait de douze « effacés »

| |

18 305 personnes ont été « effacées » des listes des résidents permanents en Slovénie, en février 1992. Le quotidien Mladina publie l’histoire de douze cas, douze « effacés » qui ont perdu tous leurs droits, du jour au lendemain.

Par Jure Trampus (Notes de Igor Mekina) Histoire de la famille Pejic, qui vit en Slovénie depuis plus de 30 ans. Slavko Pejic et son épouse Milka vivent en Slovénie depuis le début des années 70. Même s’ils possèdent une maison ici, ils ont été radiés du fichier des résidents permanents. Apres la déclaration d’indépendance de la Slovénie, Slavko a perdu son travail et Milka a du déposer une demande pour un visa de travail. Pour les soins liés à l’accouchement de leur petite-fille Kristina, née en 1999, la direction de la maternité leur a demandé de payer 3500 marks allemands (environ 1700 euros). Deux de leurs trois enfants ont obtenu la citoyenneté (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous