Le Courrier des Balkans

Serbie : pas de condamnations dans l’affaire du saccage de la mosquée de Belgrade

| |

Le 24 mars 2004, la mosquée Bajrakli de Belgrade - la seule de la capitale serbe - était incendiée par des « hooligans ». Près de dix ans après les faits, le verdict est enfin tombé mercredi 17 juillet : aucun des neuf inculpés n’a été condamné, faute de preuves. La Communauté islamique de Serbie veut se retourner contre l’État.

Par Marie Dhumieres L’affaire remonte au 24 mars 2004, quand des manifestations avaient été organisées dans plusieurs grandes villes de Serbie en réaction à la flambée de violence inter-ethnique au Kosovo. Retrouvez notre dossier : Serbie : hooliganisme et extrême droite, une menace constante Dans le centre-ville de Belgrade, un groupe de manifestants extrémistes avaient rompu le cordon de sécurité de la police, saccagé puis incendié la mosquée de Bajrakli, entraînant la destruction d’une bibliothèque contenant quelques 7 000 ouvrages. Cinquante mille euros avaient également été dérobés. Les neuf personnes mises en examen étaient (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous